Votre association pour la protection de la mère et de l'enfant dans le monde rural du Maroc

"DOUARS EN VIE"

(Lancement 2020)

Actions au profit de la réduction des inégalités

Projet pilote au profit des mères et des enfants et de l'avenir de la jeunesse

En partenariat avec la Fondation Decathlon

CONTEXTE

En dépit des avancées réalisées au cours de ces 25 dernières années, notamment grâce à l’INDH, les inégalités demeurent criantes sur le territoire marocain. Au cœur de ces inégalités on trouve la santé et l’éducation, principaux facteurs d’un pays qui avance à deux vitesses. L’accès à une couverture médicale a progressé mais reste malgré tout très faible (36% de la population). Le secteur de l’éducation, un des principaux défis du Maroc, affiche près d’un tiers de la population encore analphabète, avec un taux encore plus élevé en milieu rural (60%). Ces failles du système éducatif alimentent la reproduction des inégalités et de la pauvreté avec des services de base (eau, assainissement, …) loin d’être garantis pour tous dans des zones les plus éloignées.

INTERVENTION

Les territoires ruraux du Maroc abritent plus de 34 000 douars et centres ruraux qui connaissent des écarts de développement importants. Dans ce contexte, l’association MekkiL’ souhaite intervenir en lançant un projet pilote auprès d’un douar pour contribuer à réduire les inégalités en privilégiant trois axes, l’éducation, la santé et l’épanouissement personnel.

Ce nouveau projet « Douars en vie » propose de s’intéresser aux carences quotidiennes et aux perspectives de long terme de cette population-cible, en tenant compte des caractéristiques propres de ce douar.

​Mettre en place des plans d'actions, de développement ou de transformation n'est possible qu'à condition d'avoir confiance dans l'avenir et d'avoir la volonté ferme d'atteindre des objectifs. Or, c'est précisément ce manque de conviction et d'espoir qui minent ces douars dont les populations sont généralement livrées à elles-mêmes depuis longtemps.

La jeunesse d'un pays est son soutien le plus précieux. Investir dans l'avenir débute donc par former la jeunesse. Faire confiance aux jeunes et dans leur capacité à participer au développement de la société c'est le pari de tous, c'est augmenter la réussite de tous.

Bien que les ONG soient très actives, en privilégiant d’abord un accès à l'eau potable, elles se retrouvent rapidement confrontées à des problèmes de moyens pour pouvoir prolonger leurs efforts et remédier aux carences. Quant à l'INDH, malgré l’importance de ses actions, elle ne peut répondre à tous les besoins. Des initiatives externes s'imposent afin de combler les manques et redonner confiance aux populations, en renforçant les capacités de chacun et en créant des dynamiques locales. Donner aux douars les moyens de s'exprimer, de se développer, d'investir dans l'avenir des jeunes, de contribuer à leur émancipation, d'augmenter les chances de réussite, tels sont les objectifs que l'Association MekkiL' s’est donné en privilégiant l'accompa-gnement, l'expertise et le suivi.

​L’Association MekkiL' a choisi de mettre en place ce projet-pilote avec le Douar Sraghna (sis à une quinzaine de kms de Marrakech, sur la commune de Tassoultante). Son programme sur cinq ans axé sur la santé, l'éducation, l'aménagement sanitaire, l'inclusion et l'insertion sociale, l’épanouissement personnel, le sport et l’environnement ambitionne d'être à terme dupliqué avec d'autres douars.

Le projet de l’association s’inscrit dans les directions phares de l'INDH afin de prolonger les actions prioritaires et de répondre au mieux au programme national en faveur des zones rurales et défavorisées :

 

- lutte contre les disparités sociales et territoriales

- l'intégration économique des plus démunis

- l'amélioration des conditions de vie d'une population précaire

- l'inclusion des jeunes

- la protection de l'enfance et de la jeunesse

- le développement de la petite enfance

- la lutte contre le décrochage scolaire

- l'épanouissement par les activités parascolaires

- l'amélioration de l'accès aux soins pour la mère et l'enfant, …

"Douars en vie" est un projet inédit qui ambitionne d'atteindre l'objectif du premier douar à 100% scolarisé d'ici cinq ans et qui apporte une dynamique nouvelle autour de laquelle ses habitants pourront initier de nouveaux projets encadrés.

Les grandes lignes du plan d'action sur 5 ans :

L'éducation :

Il relève de la responsabilité des pays de garantir le droit à l’éducation de chaque enfant. Si dans le monde, 124 millions d’enfants et adolescents sont aujourd’hui privés de ce droit, la pauvreté en demeure la première cause ; s’ajoute à cela la fracture alarmante entre filles et garçons.

  • Sensibiliser l'ensemble des habitants à l'importance et aux enjeux de l'éducation et encourager toutes les familles à scolariser leurs enfants

  • Scolariser l'ensemble des enfants dans le préscolaire

  • Améliorer les conditions d'accueil et aménager les espaces des établissements scolaires (faute d'espaces au primaire, les enfants ne peuvent être qu'à mi-temps à l'école), dont les sanitaires (souvent insalubres)

  • Garantir des conditions de transport pour rejoindre les collèges et les lycées grâce notamment au don de vélos pour contribuer à la lutte de la déperdition scolaire (trajets estimés en moyenne par jour entre 14 et 18 kms).

  • Assurer la sécurité des bénéficiaires de vélo (casques, gilets de sécurité, lampes éclairage, sac à dos) et former les cyclistes à l'entretien et à la réparation (ateliers et pièces de rechange)

  • Faciliter les conditions de scolarisation afin de soulager les coûts élevés pour les familles (prise en charge des fournitures et manuels scolaires, ainsi que des paires de baskets pour l'ensemble des enfants et ce de manière annuelle)

  • Assurer le suivi individuel des élèves d'année en année jusqu'à l'obtention de leur baccalauréat

  • Mettre en place des cours de soutien et de rattrapage pour les élèves ainsi que des cours d'alphabétisation pour les femmes

  • Créer une salle informatique afin d'ouvrir les élèves à l'ère du numérique

  • Engager un programme lié à l'écologie et au recyclage, afin de renforcer le sentiment d'appartenance et le respect de l'environnement au sein duquel ils grandissent et évoluent

La santé :

  • Améliorer l'hygiène et en particulier les structures d'assainissement

  • Faciliter l'accès aux soins de base des habitants à travers des consultations médicales mobiles

  • Améliorer les conditions d'apprentissage en équipant les élèves concernés en paires de lunette

  • Soutenir la santé maternelle, néonatale et infantile avec un effort particulier sur la santé reproductive

 

L'épanouissement à travers le sport :

Dans le prolongement du succès de l’opération « Un vélo pour Elle » lancée en 2006 dans la province de Tiznit qui avait permis à 250 filles de bénéficier d’un vélo afin de pouvoir poursuivre leur scolarité (avec une prise en charge globale et un suivi pré et post-bac pendant 13 ans), la Fondation Decathlon poursuit son engagement au profit de l’accès à l’éducation des enfants en zones rurales.

  • Placer l'épanouissement et le bien-être au coeur du projet à travers la pratique de sports

  • Créer un terrain multisports ouvert aux garçons et aux filles à travers la pratique du foot, hand, volley, basket

  • Développer des activités sportives périscolaires et des événements sportifs inter-douars

  • Initier et animer une aire de sport et d'éveil pour les enfants du préscolaire (aucune activité existante à moins de 15 kms et généralement payante)

  • Former les jeunes à la pratique et à l'entretien des vélos

  • Sensibiliser les jeunes aux vertus du sport (ateliers de formation, stages dans les magasins, soutien et accompagnement des jeunes passionnés de sport, ...)

L'écologie :

"Pour un mode de vie sain, les enfants doivent être éduqués de manière positive à l’environnement afin de développer une conscience et un sens de la participation, et de les aider à acquérir des connaissances sur les principes écologiques visant à trouver un équilibre entre la santé individuelle et celle de de la société et de l’environnement" Programme de l’Unesco.

  • Sensibiliser les jeunes à l'impact stratégique de leurs actions sur l'environnement

  • Encourager la pratique du vélo, pour une solution pragmatique, écologique, économique et sportive

  • Enseigner des habitudes de respect à l'environnement dont les actions de recyclage

L'étude et la réalisation du projet privilégie une approche participative de la société civile, des élus et des associations. Elle bénéficie du  soutien de partenaires, dont des institutions et des Fondations internationales.

© 2020 droits réservés Association Mekkil'